Dossiers à thèmes | Horse Academy

Vous êtes ici

Dossiers à thèmes

Bien choisir et utiliser les éperons

Le modèle d’éperon doit être adapté à la qualité de l’équitation du cavalier et à la sensibilité du cheval. On ne met pas un éperon trop sévère avec un cavalier imprécis dans sa position et ses actions. Une jambe qui manque de fixité peut, notamment, générer des défenses de la part du cheval...

Le travail du jeune cheval : calme et mouvement en avant

Beaucoup de psychologie doit être mise en œuvre pour l’éducation du cheval et la récompense est toujours plus profitable que la peur d’une punition.  Si tout se passe dans le calme, le cheval comprendra rapidement et saura adapter sa réponse à votre demande. C'est ainsi qu'au final il se sentira fier de ce qu'il fait.

La détermination : un ingrédient indispensable à la réussite

La détermination s’entretient et se travaille selon les mêmes principes que l’éducation d’un cheval. C’est-à-dire en commençant par le plus simple... pour ne pas se “casser” le moral. 

A cheval, c’est par le travail et la répétition que l’on parvient à la progression.

A cheval, comme dans la vie de tous les jours, le travail est indispensable. Rien ne sert de chercher des “combines” ou des excuses pour échapper à cette réalité. Qu’il s’agisse d’équitation ou d’autres sports, personne n’est jamais parvenu au haut niveau sans travailler.

Les bases de la préparation à l'obstacle

Il y a trop souvent deux visions du travail : le plat  et l’obstacle. Pourtant, le dressage du cheval doit toujours répondre aux mêmes exigences quel que soit le travail. Durant la phase de travail sur le plat, cavaliers et chevaux doivent se placer d’emblée dans les conditions physiques et mentales d’un parcours d’obstacles

La décontraction du cavalier par la respiration

Pour atteindre l’état de décontraction mentale et physique recherchée par tous les cavaliers, la respiration est une bonne façon de se recentrer sur soi-même et de ramener son esprit dans l’instant présent. Respirer calmement et profondément permet de rester en harmonie avec soi-même, d’être vigilant et de maintenir ses réflexes en alerte pour exécuter les mouvements avec des muscles détendus.

Comprendre le langage du cheval . 2 ème partie

Les oreilles des chevaux sont extrêmement mobiles et reflètent souvent leur état mental : le questionnement, l’écoute, la peur, la colère…

Comprendre le langage du cheval . 1 ère partie

Un fouaillement de queue, une oreille qui penche à droite, un regard furtif, une bouche qui mastique… tous ces signaux, apprenez à les décoder. C’est passionnant et tellement profitable pour votre équitation. 

Maîtriser le stress et les émotions en concours - 2ème partie

En compétition, il y a des périodes où l’on se sent plus ou moins confiant en soi-même ou en son cheval, mais l’important, c’est de faire référence à des expériences réussies, aux victoires en épreuve. Pour cela, la seule solution est de savoir maîtriser ses pensées.

Maîtriser le stress et les émotions en concours - 1ère partie

Pratiquer la compétition est une attitude courageuse parce qu’elle place  le cavalier dans une position délicate qui l’oblige à se surpasser tant sur le plan physique que mental. Au delà de la technique, le mélange parfois subtil de motivation, de stress, d’inquiétude et parfois de peur, devient un ingrédient fondamental de la réussite ou de l’échec.