Vous êtes ici

Le cheval pieds nus

Mots-clés
HABG20, Cheval pieds nus, cheval deferré, santé du cheval, soin des sabots

Comme vous le savez, Michel Robert est particulièrement ouvert à tout ce qui peut aller dans le sens de la progression tant dans la technique équestre que dans le bien-être des chevaux. Grâce à l’expertise de Loïc, maréchal ferrant reconverti dans le parage naturel, Michel a décidé de ne plus ferrer les chevaux de son écurie depuis maintenant deux ans. La tendance actuelle au cheval pieds nus est en effet de plus en plus répandue, y compris dans le milieu de l’équitation de haut niveau. Aux derniers Jeux olympiques de saut d’obstacles, sur les quatre meilleurs chevaux, deux étaient pieds nus. Preuve qu’il est possible de gagner avec des chevaux déferrés.

Quels sont les avantages de laisser le cheval pieds nus ?

Michel a commencé par déferrer les postérieurs, puis les antérieurs de ses chevaux. Il s’est non seulement rendu compte que cela n’avait pas d’impact négatif sur leurs performances, mais qu’au contraire, ils avaient gagné en confort, en souplesse et en qualité de locomotion. Comme l’explique Loïc, le fer a tendance à restreindre le fonctionnement naturel du pied. Ferré, le pied perd sa mobilité et n’est plus vraiment en mesure d’amortir les aspérités du terrain. Lorsque le cheval marche sur un caillou, par exemple, au lieu d’être flexible latéralement, l’ensemble du pied reste rigide, ce qui provoque un effet levier et des contraintes importantes sur la couronne et les articulations des membres.

Les pieds nus permettent également de résoudre les problèmes de fourchettes pourries, souvent liés à une mauvaise irrigation du pied. En rétablissant le contact de la sole et de la fourchette du sabot avec le sol, on stimule la circulation sanguine, ce qui supprime une des causes principales d’altérations de la fourchette et de la corne.

Le cheval pieds nus à besoin d’une phase d’adaptation

Bien entendu, déferrer son cheval demande un peu de patience et des soins adaptés. Il ne s’agit pas de retirer les fers et de partir en concours le lendemain. Garder le cheval pieds nus est un programme à plus ou moins long terme. Il faut déjà disposer de terrains adaptés et faire en sorte que le cheval ait beaucoup l’occasion de bouger pour retrouver le fonctionnement naturel de ses pieds. Il y a bien entendu une phase transitoire qui doit être respectée pour préserver le plus possible le confort du cheval. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de fers en plastique à coller ou à clouer, hipposandales, ou autres, permettant une transition en douceur vers le cheval pieds nus. Comme l’explique Loïc, il est important de trouver le bon compromis tenant compte du cheval, de la discipline qu’il pratique et de l’environnement dans lequel il évolue.

La nécessité d’un bon suivi du cheval pieds nus

Le cheval pieds nus nécessite bien sûr un bon suivi sur le plan du parage. Loïc préconise un renouvellement du parage toutes les trois semaines dans un premier temps, puis toutes les quatre semaines lorsque le cheval a retrouvé un bon fonctionnement de ses pieds. À la différence du ferrage, le parage du cheval pieds nus consiste à remettre le pied à plat pour supprimer l’appui sur la paroi externe. L’objectif étant de rééquilibrer les structures internes du pied.
Bien entendu, il appartient à chaque cavalier d’être très à l’écoute du comportement physique et mental de son cheval. Et surtout, de savoir s’entourer de professionnels compétents ayant une vision objective de l’évolution de chaque cheval.
Nous ne manquerons pas d’approfondir le sujet du cheval pieds nus à l’occasion d’autres vidéos sur Horse Academy.