Contrôle du galop et équilibre du jeune cheval | Horse Academy

Vous êtes ici

Contrôle du galop et équilibre du jeune cheval

Mots-clés
qualité de galop, amélioration de la propulsion, contrôle du galop, contrôle de l'amplitude, travail du jeune cheval, REF HA74
Intermédiaire

Véronique Bartin, professeur de méthode Alexander, monte Vénus, une jeune jument de 6 ans. La cavalière explique à Michel qu’elle rencontre encore quelques difficultés à " caler " son cheval dans un galop régulier et équilibré. Comme de nombreux jeunes chevaux, la jument à tendance à précipiter son galop en " tombant " sur les épaules, ce qui détériore sa propulsion et sa qualité de saut. Véronique explique qu’à l’inverse, si elle tente de réduire la vitesse et de garder la jument sur la main, la pression monte et la situation devient difficile à gérer. L’idée est donc de trouver un galop rond et délié qui permette à la jument d’utiliser librement son corps, tout en gardant sa sérénité.

Michel Robert va donc proposer à Véronique une série d’exercices pour résoudre ces difficultés et ainsi faire progresser la qualité de galop de la jument.

 

La  séance commence par un exercice permettant d’améliorer la connexion entre l’avant-main et l'arrière-main de la jument. Une certaine passivité de la partie du corps située à l’arrière de la selle est en effet très fréquente chez le jeune cheval. Ce comportement est d’ailleurs fortement encouragé par celui des cavaliers qui se focalisent beaucoup trop sur la bouche et l’encolure de leurs chevaux.

Dans un premier temps, le travail s’effectue dans des allures lentes et sur un cercle.
Véronique doit déjà vérifier que Vénus est capable de répondre à des demandes simples. Pour cela, la cavalière doit être attentive à sa position et effectuer des actions compréhensibles pour la jument. A ce propos, Michel en profite pour faire une revue de détail dont tous les cavaliers peuvent s’inspirer.

La suite du programme va consister à ancrer des demandes et des réponses positives, d’abord dans des allures lentes, pour ensuite être capable de les utiliser au galop, puis sur un parcours d’obstacles. Le travail est basé sur la position et l’attitude mentale du cavalier.

Sur le cercle, Véronique obtient de très bons résultats qu’il va falloir ensuite confirmer sur la ligne droite. Pour cela, Michel lui propose un exercice sur un tracé rectangulaire. Cela permet de vérifier que l’attitude du cheval et du cavalier ne se détériorent pas en passant du tournant à la ligne droite.

Au final, Véronique est impressionnée par le résultat. Vénus devient réceptive à toutes ses demandes : « Maintenant, ma jument est disponible et j’ai l’impression de n’avoir presque plus rien à faire ».

Durée: 
2 vidéos - durée totale : 25 min