Séance d’entraînement et de coaching avec Michel Robert | Horse Academy

Vous êtes ici

Séance d’entraînement et de coaching avec Michel Robert

Mots-clés
HA122, controle à l'abord, contrôle à l'obstacle, controle de l'allure, travail du jeune cheval, régularité cadence, régularité à l'obstacle, cadence, régularité du galop
Intermédiaire

Horse Academy, vous permet d’assister à l’une des premières séances d’entraînement d’Emerette. Si la jument fait aujourd’hui partie des chevaux de tête de Michel Robert, ses performances en parcours sont le fruit d’un long travail de mise en condition. Comme on le constate, lorsque la jument est arrivée aux écuries, elle avait tendance à se décaler fortement à l’abord des obstacles et à se tordre sur ses sauts. Rester dans une cadence régulière était aussi une vraie difficulté. Elle chargeait à l’abord et fuyait dans les réceptions. "Dès qu’elle se trouvait face à l’obstacle, c’était comme si elle avait reçu une décharge électrique", explique Michel Robert.

Un travail de mise en confiance particulièrement instructif

La séance est très instructive pour tous les cavaliers et notamment pour tous ceux qui rencontrent des problèmes de contrôle à l’abord et à la réception des sauts.
Comme on peut l’observer, c’est surtout par sa position, sa voix et sa détermination mentale que Michel incite sa jument à rester en ligne dans une cadence régulière. "Il a fallu plusieurs mois de travail pour parvenir à vraiment caler la jument et lui faire comprendre que l’obstacle n’était pas synonyme de panique et d’excitation. Son comportement était surtout lié à son envie de bien faire et la qualité de saut, le respect et l’énergie étaient bien là.  A chaque instant, je devais être conscient de la vitesse et du tracé que je voulais obtenir.
Dans la vidéo, on m'entend parler à Emerette. C’est important pour la calmer mais aussi pour m’inciter à respirer et mettre mon physique en harmonie avec la jument et ce que je souhaite obtenir d'elle C’est par notre attitude physique, mais aussi mentale que l’on peut faire comprendre à un cheval où se trouve son espace de confort et de liberté.
Au départ, Emerette avait aussi tendance à sauter beaucoup trop haut par rapport aux obstacles. Une raison de plus pour répéter ce travail de mise en confiance et de recherche de calme sur de petits obstacles. En compétition, je restais sur des épreuves à 120. Dans ce genre de situation, vouloir sauter trop gros, même si le cheval en a les moyens, est un mauvais calcul. Le cheval peut se faire peur et cela peut conduire à des catastrophes. Tant que le cheval n’a pas l’expérience suffisante et que les bons automatismes ne sont pas installés, il faut rester en deçà de ses possibilités. L’objectif est d’abord d’obtenir la confiance en multipliant les bonnes expériences, tout en améliorant la technique de saut ", explique Michel Robert.

Lorenzo : un bel exemple de verticalité

Durant cette séance, Michel fait aussi travailler ses élèves, et notamment Lorenzo qui nous offre une belle démonstration de position. Son fonctionnement dans la verticalité tant à l’abord qu’à la réception des obstacles est un bel exemple à suivre pour tous les cavaliers. Lorenzo sait aussi mettre à profit sa capacité à utiliser son regard perpendiculaire pour garder de la décontraction dans les phases délicates du travail.
Comme on peut l’observer, la disponibilité qu’il parvient à installer chez son cheval lui permet de s’adapter en permanence à toutes les situations qui se présentent. Par exemple, savoir réagir pour changer un contrat de foulées lorsque cela s’avère nécessaire…
 

Durée de la vidéo du cours : 
11 min 40