Contrôle mental du cavalier en parcours | Horse Academy

Vous êtes ici

Contrôle mental du cavalier en parcours

Mots-clés
Préparation mentale du cavalier, controle de l'allure, contrôle du galop, REF HA75, contrôle mental du cavalier
Débutant

On constate très souvent qu’au fur et à mesure d’un parcours, les cavaliers ont tendance à baisser leur niveau d’exigence vis à vis d’eux-mêmes et de leurs chevaux. C’est ainsi que les chevaux prennent de plus en plus de vitesse sur un tracé de moins en moins précis. Au final, le cavalier finit par subir la situation et il devient quasi impossible de réaliser un sans faute.

L’objectif est donc d’entraîner le cavalier à garder le contrôle de son mental et de sa position tout au long d’un enchaînement d’obstacles et ceci quels que soient les événements qui se présentent. Pour cela, Michel a mis en place un parcours d’obstacles assez bas, mais parsemé de difficultés techniques : distances courtes, tournants serrés, obstacles étroits, rivières, combinaison... qui vont obliger le cavalier à rester aux commandes du cheval. Sans présence physique et mentale de la part du cavalier, il est pratiquement impossible de réussir l’exercice.

Pour cette séance, Michel fait travailler Alice et Quiria ainsi que Dominique et son nouveau cheval Surf.

Alice commence le parcours par un saut de rivière qui va générer beaucoup d’énergie.  Energie qu’il va falloir canaliser sur le reste du parcours et notamment pour réussir le franchissement d’un cavaletti très étroit après un tournant très serré.

Dominique monte un nouveau cheval très énergique. Les premiers passages ne sont pas tout à fait au point et elle va devoir faire preuve de beaucoup de détermination pour respecter les contrats de foulées et le tracé de l’exercice.

Au final, on note qu’une fois de plus, c’est bien le mental du cavalier l’ingrédient déterminant de la réussite. Ce n’est qu’à partir du moment où le cavalier est véritablement décidé et intransigeant avec lui-même et bien sûr dans la bonne position que l’objectif peut être atteint.

Le tracé de l'exercice est donné à titre indicatif. Vous pouvez bien entendu adapter les distances et la configuration des obstacles aux dimensions de votre espace de travail. Le plus important est de mettre en place des difficultés qui vont obliger le cavalier à faire l'effort de rester présent mentalement : des distances courtes, des obstacles étroits, des passages obligés... en revanche on ne cherche pas à travailler sur la hauteur.

Durée: 
21 min