Position du cavalier et connexion avec le cheval | Horse Academy

Vous êtes ici

Position du cavalier et connexion avec le cheval

Mots-clés
position du cavalier, travail à l'obstacle, travail sur le plat, travail en longe, dos du cheval, REF HA65
Intermédiaire

Michel fait connaissance avec une nouvelle jument, Amanda, arrivée aux écuries depuis quelques jours. L’objectif de la séance est d’analyser son comportement pour mettre en place des bons codes de communication et la compréhension cheval/cavalier. Tout cela, bien sûr, en prenant en compte l’état physique et mental actuel du cheval.

Pour commencer à mettre en place la connexion, Michel débute la séance par une détente en longe. L’observation de la jument : le fonctionnement de ses allures, sa réponse aux demandes du longeur, ses réactions face aux obstacles... tout cela va permettre de dresser un « état des lieux « de l’état physique et mental de la jument, et ceci, sans l’influence du poids du cavalier sur son dos.

 
Michel détecte rapidement que le passé de la jument à laisser quelques traces. L’expérience et le feeling de Michel lui permettent, en effet, de savoir comment un cheval a été travaillé sans même connaître ses cavaliers précédents. Ainsi, il détecte rapidement qu’Amanda a été très contrainte par les aides du cavalier : trop de mains, trop de jambes, des embouchures trop dures, des enrênements...  Le fait d’avoir été très « assistée » lui a fait perdre son naturel et sa capacité à vraiment participer au travail.

 
La détente à la longe va justement permettre de libérer la jument du poids et de l’influence du cavalier et de mieux analyser son comportement. Michel a donc mis en place quelques petits exercices de barres au sol et de cavalettis, dont l’objectif est de mettre en confiance Amanda et de l’inciter à se débrouiller toute seule sans la contrainte du cavalier.

 
La séance se poursuit par un travail sur le plat durant lequel Michel va chercher à alléger au maximum son poids sur le dos très sensible de la jument. Il est important qu’un cavalier soit capable de détecter, quels sont les points faibles chez son cheval et d’adapter sa position en conséquence. C’est ainsi qu’il sera possible de tirer le meilleur parti possible de tout le potentiel musculaire et articulaire d’un cheval.

 

Dans la dernière partie de la séance, Michel fait quelques sauts avec la jument pour confirmer sa première analyse de la situation. Il note une certaine inquiétude à l’abord et des réactions de défense dans les réceptions. Michel va donc s’attacher à résoudre ces problèmes par un usage de ses aides et de sa position adapté à la situation.

Durée: 
16 min