La préparation physique du cheval : 1ère partie | Horse Academy

Vous êtes ici

La préparation physique du cheval : 1ère partie

Mots Clés
Débutant, musculation du cheval, préparation physique du cheval, Assouplissement du cheval, gymnastique du cheval, REF ART23

Les chevaux sont comme nous, il est possible de les modeler et de les améliorer pour révéler leur véritable potentiel. Un bon cavalier doit être capable d’amener son cheval à un, deux, trois… niveaux au-dessus de ses possibilités actuelles. Et comme pour les humains, il n’y a pas de limite d’âge pour cela. Un cheval de 15 ans peut encore s’assouplir et progresser. Il faut simplement prendre les choses dans le sens de la vie et de la nature.

 

Il y a malheureusement tellement d’occasions de “gâcher un cheval”. Je fais surtout allusion aux mauvais traitements, aux cavaliers, vétérinaires ou soigneurs mal informés.
Pour améliorer un cheval, il faut “avoir la foi” : croire en lui, croire en son potentiel de progression.
Je me souviens de Sissi de la Lande. Malgré d’indéniables qualités, son caractère et ses allures irrégulières en faisaient parfois un cheval difficile. Et pourtant, avec elle, nous avons obtenu deux médailles d’argent au Championnat du Monde. Elle était si sensible que je travaillais avec elle pratiquement par transmission de pensée. C’était au demeurant très contraignant, car je devais avoir l’esprit parfaitement clair au risque de
la voir devenir très désagréable. Elle avait besoin de rééquilibrage en permanence. Là encore, ma stratégie fut de lui apprendre à travailler
ses points forts pour soulager ses points faibles et ceci, bien entendu, sans avoir recours à aucune médication.
Cette démarche s’est avérée positive et je garde encore le souvenir de ses allures parfaites lors de la visite vétérinaire préliminaire à la finale tournante du Championnat du Monde. Elle avait pourtant enchaîné un parcours de chasse, deux parcours par équipe et la dernière épreuve qualificative !
De belles histoires, il y en eut beaucoup d’autres. Je me souviens de mes débuts à Béligneux : je suis allé gagner en concours avec le dernier cheval de l’écurie... celui dont personne ne voulait.
Croire en son cheval permet parfois de faire des choses que l’on pensait impossibles. Pour cela, gardons à l’esprit que la préparation physique des chevaux, tout comme celle du cavalier, est un élément fondamental de la réussite.
Avec un cheval bien préparé sur le plat et en bonne condition physique, le CSO devient un jeu où il ne reste plus qu’à travailler la progression sur les hauteurs et la variété des obstacles.

Extrait du livre "secrets et méthode d'un grand champion"

Le cheval doit sortir au minimum une fois par jour et être capable de tenir progressivement un trotting d’une heure ou un galop pendant 30 minutes.
Le programme de travail hebdomadaire de mes chevaux habituellement s’établit
sur ce modèle ci-dessous

Exemple de programme hebdomadaire de préparation du cheval de haut niveau

Lundi : Travail sur le plat

Mardi : Travail sur de petits exercices ou des parcours d’obstacles très bas

Mercredi : Combinaisons et ligne en limitant le nombre de sauts (20 à 25 par séance)

Jeudi : Extérieur, travail à la longe ou voyage en camion

Vendredi à dimanche : Compétition

Généralement en pleine saison, je réserve un week-end de repos pour trois week-ends de compétitions.