Travailler dans le sens du cheval pour concilier exigence et compréhension  | Horse Academy

Vous êtes ici

Travailler dans le sens du cheval pour concilier exigence et compréhension 

Mots-clés
REF HA78, musculation du cheval, musculation du dos cheval, amélioration du galop, amélioration de la propulsion, améliorer la connexion avec le cheval, connexion cheval cavalier
Intermédiaire

Cette séance vous permet d’assister à la préparation de Ratina, une jument très qualiteuse, mais un peu délicate dans son physique et son comportement. La vidéo a été tournée à l’époque où la jument venait d’arriver dans le piquet de chevaux de Pénélope Leprévost. Depuis, Ratina s’est avérée être une excellente jument de concours puisqu’elle a participé à de nombreuses épreuves du circuit international cinq étoiles, avec notamment une victoire dans le Grand prix de Cannes sous la selle de Pénélope Leprévost.

Améliorer la locomotion du cheval

Avant de commencer la compétition avec sa nouvelle cavalière, Ratina est restée quelques mois au travail aux écuries Michel Robert.  Il s’agissait surtout d’améliorer son dressage et surtout sa locomotion car la jument avait tendance à se désorganiser dans son galop et à ne pas supporter les contraintes liées à la présence d’un cavalier sur son dos. Pour améliorer son potentiel sportif, il était donc nécessaire de lui redonner confiance et d’obtenir un galop bien cadencé et plus délié.

Savoir composer avec le tempérament de chaque cheval

Michel a une très grande expérience de ces chevaux délicats. Pour lui, c’est toujours un peu la même problématique : le cheval est d’accord pour coopérer, mais à condition de rester dans sa zone de confort en évitant les douleurs liées à un physique un peu fragile. Comme le fait remarquer Michel : « Les chevaux ont une certaine manière de voir les choses et c’est à nous d’aller dans leur sens pour pouvoir exploiter tout leur potentiel. Ce qui est passionnant avec des chevaux sensibles et dans le sang comme Ratina, c’est que les réactions sont immédiates et nous pouvons rapidement savoir si nous sommes ou non dans la bonne direction ».

Renforcer le corps et le mental du cheval

Pour tenir compte du tempérament et du physique du cheval, il est préférable privilégier le travail à pied pour libérer le cheval du poids du cavalier. Lorsque le cheval retrouve sa liberté de mouvement, il est beaucoup plus à l’écoute et prêt à coopérer.
Cette séance est particulièrement instructive car elle vous permet d’observer le travail de connexion effectué par Michel : sa place par rapport au cheval, sa gestuelle, sa voix, l’alternance entre les demandes un peu fortes et les temps de relâchement… Tout cela est savamment dosé pour concilier exigence et compréhension. Ici, Michel travaille très proche du cheval. Cela lui permet de mieux canaliser l’énergie de la jument, tout en imposant un certain niveau de contraintes. Dans cette situation, le longeur doit bien entendu être particulièrement attentif à sa position par rapport au cheval de manière à se tenir hors de portée des postérieurs.
Pour renforcer le physique de Ratina, il faut une fois encore refaire fonctionner et muscler son dos. Nous savons que si l’énergie ne circule pas correctement le long de la ligne du dessus, le cheval n’est pas capable d’utiliser correctement son corps pour porter son cavalier. D’où l’intérêt du travail à pied : libérer et muscler le dos du cheval pour refaire fonctionner le mouvement. Lui faire accepter un peu de contraintes sans générer de blocages et de défenses...

Durée: 
9 min