Maîtriser le stress et les émotions en concours - 1ère partie | Horse Academy

Vous êtes ici

Maîtriser le stress et les émotions en concours - 1ère partie

Mots Clés
ART70, Préparation mentale du cavalier, gérer la peur, gestion du stress, compétition cso, contrôle des émotions

 

Pratiquer la compétition est une attitude courageuse parce qu’elle place  le cavalier dans une position délicate qui l’oblige à se surpasser tant sur le plan physique que mental. Au delà de la technique, le mélange parfois subtil de motivation, de stress, d’inquiétude et parfois de peur, devient un ingrédient fondamental de la réussite ou de l’échec. Ne plus dormir de la nuit, se coincer le dos, tomber malade la veille d’une épreuve est très fréquent chez les cavaliers. Que les émotions soient plus difficiles à maîtriser avant et pendant la compétition, c’est normal. En revanche, prendre des médicaments, de l’alcool, une cigarette… pour « se donner du courage », est la pire des choses à faire. C’est un engrenage qui ne mène nulle part et dont on ne sort jamais grandi. Savoir rester maître de ses émotions fait partie de la compétition elle-même. Il m’arrive à moi aussi de me dire : « Mais qu’est-ce que je fais là ? » La première des choses à faire, c’est de prendre du recul pour réfléchir. S’isoler mentalement pendant cinq minutes ou quelques secondes avant d’entrer en piste. Faire le point sur ce que l’on veut vraiment est parfois nécessaire. Nos sentiments sont quelquefois contradictoires. Se placer en dehors de la situation ne peut être que bénéfique. Se dire : « Ok, c’est ce que je veux ! » permet de “reprogrammer” l’esprit pour aller de l’avant.

N’oublions pas que l’important, c’est de trouver du plaisir dans ce que l’on fait. Cela permet de tourner la situation à notre avantage quel que soit le résultat.