Vous êtes ici

Equilibre du jeune cheval et amélioration de sa qualité de saut

Mots-clés
REF HA135, Equilibre cheval, équilibre jeune cheval, préparation du jeune cheval, style à l'obstacle, amélioration de la propulsion
Intermédiaire

Dallas, arrivé très récemment aux écuries Michel Robert, est un jeune et prometteur hongre de 7 ans. Doté d’un fort potentiel, notamment à l’obstacle, il a cependant besoin d’apprendre son métier et de progresser dans sa technique de saut. Comme de nombreux jeunes chevaux, il a tendance, pour le moment, à reporter du poids sur son avant-main. Lorsque les chevaux sont sur les épaules, les cavaliers ont malheureusement le réflexe de vouloir les monter avec des mains très hautes, pensant que cette attitude va les aider à retrouver de l’équilibre. Ce qui est, bien sûr, une erreur, car dans cette position, on bloque totalement le bon fonctionnement de la ligne du dessus et le cheval ne peut plus utiliser son dos et sa propulsion se détériore.
Comme vous l’explique Michel, la meilleure démarche consiste, non pas à vouloir assister le cheval, mais plutôt à lui permettre de trouver lui-même son équilibre, grâce à un fonctionnement plus libre et, au final, plus juste de son corps.

Michel va commencer la démonstration par un travail sur le plat aux différentes allures. Il en profite pour franchir quelques barres au sol sur le terrain en herbe. Ces petits exercices vont permettre d’activer la propulsion des postérieurs, tout en captant l’attention du cheval sur son travail. On remarquera la position et le fonctionnement très fluide du corps de Michel. Ses actions sont discrètes et toujours en accord avec le mouvement en avant. Un bel exemple à suivre pour tous les cavaliers !

Le travail se poursuit sur la carrière avec quelques exercices sur une ligne de croisillons et quelques obstacles isolés. Michel cherche à responsabiliser le cheval en lui laissant beaucoup de liberté dans son encolure. L’objectif est qu’à l’abord des obstacles, Dallas avance son bout du nez, frappe le sol et monte ses épaules, et ceci, sans l’aide du cavalier. L’attitude de ce dernier et la qualité du contact sont déterminantes pour que le cheval puisse suivre la main et aille chercher sa distance en toute confiance. Michel vous explique comment y parvenir, démonstration à l’appui…

Durée de la vidéo du cours : 
8 min 30