Equilibre et propulsion sur un exercice de barres au sol | Horse Academy

Vous êtes ici

Equilibre et propulsion sur un exercice de barres au sol

Mots-clés
REF HAE65, exercices barres au sol, Equilibre cheval, décontraction du cheval, amélioration de la propulsion, préparation à l'obstacle
Intermédiaire

Lors d’une précédente vidéo, nous avons assisté au travail d’un jeune cheval sur ce même dispositif d’exercice de barres au sol. Pour cette nouvelle séance, Michel travaille maintenant avec un cheval expérimenté de 9 ans. Il est intéressant de noter la différence en termes de comportement des chevaux et de niveau d’exigence du cavalier.
Glinwood est un cheval très performant avec de la force, mais au physique un peu plus rigide que Casanova, le jeune cheval de la séance précédente.
L’objectif est d’inciter le cheval à mieux tenir son équilibre, tout en favorisant son engagement dans les tournants.
On observe la belle position de Michel, bien vertical et en équilibre pour alléger le dos du cheval. Les mains accompagnent souplement le mouvement.
Comme l’explique Michel, sur cet exercice, la recherche d’un bon rythme est importante pour garder de la propulsion, surtout dans les tournants qui ont tendance à prendre sur l’impulsion.
Pour autant, cette cadence soutenue doit se faire dans le contrôle et la régularité du galop, y compris lors du franchissement des barres au sol.
Michel veille à ce que le cheval ne soit pas enfermé dans une attitude figée, mais au contraire, qu’il puisse participer au travail en regardant où il va et en préparant chaque mouvement : préparer ses abords, ses réceptions, ses tournants…
Michel effectue également quelques reculers pour remettre de l’équilibre et alléger l’avant-main de Glinwood qui a parfois tendance à être un peu « sur le nez ». Les mouvements sont bien décomposés et effectués dans le relâchement pour favoriser la compréhension du cheval et ne pas créer de tensions sur la ligne du dessus.
On observe que malgré le niveau d’exigence que requiert l’exercice, Michel laisse beaucoup de liberté à Glinwood. L’encolure du cheval n’est pas bloquée par des mains qui « prennent » comme on le voit trop souvent. Au contraire, toutes les demandes sont immédiatement suivies par du relâchement, notamment par des mains qui s’avancent pour laisser au cheval la liberté d’utiliser le balancier de l’encolure, que ce soit sur le plat ou sur les barres.
Dans ce même esprit, après chaque séquence de galop rassemblé, Michel demande des allongements pour permettre à son cheval d’étirer tout son corps. 
Au final, cet exercice est une bonne préparation au parcours. Comme l’explique Michel, toutes les exigences en termes de dressage du cheval et de comportement du cavalier peuvent être mises à l’épreuve et améliorées sur ce simple dispositif de barres au sol. Et tout cela, sans risque et sans fatigue pour le cheval.

Durée de la vidéo du cours : 
4 min