Vous êtes ici

Priorités à respecter pour longer un cheval et développer la connexion . Vidéo 1

Mots-clés
REF HANB117, travail en longe, longer un cheval, travail à pied, Assouplissement du cheval, musculation du cheval, gymnastique du cheval
Débutant

Michel Robert vous livre ses précieux conseils pour obtenir le contrôle et la connexion avec un cheval à la longe. Nous allons voir que cela commence par le respect d’une certaine attitude de la part du longeur : son positionnement par rapport au cheval, la posture de ses bras, de ses jambes, de son dos, un mental libre et en observation permanente du comportement du cheval… Autant d’attitudes qu’il est important de respecter si l’on souhaite obtenir le contrôle de la vitesse et du tracé, mais aussi développer une relation de confiance avec le cheval. Michel nous en détaille les subtilités et leur influence sur le comportement du cheval.
Pour cette leçon, il fait travailler Alice, une stagiaire arrivée depuis peu aux écuries, et Lorena, une jument baie de 8 ans. Dans un premier temps, Michel en profite pour nous rappeler les priorités à respecter pour longer un cheval dans de bonnes conditions. L’objectif est qu’Alice puisse obtenir une parfaite connexion et que la séance soit bien entendu profitable au cheval sur le plan physique et mental.
Le travail en longe permet non seulement de détendre le cheval avant de monter, mais c’est aussi un excellent assouplissement et un moyen de développer sa musculature sans interférences liées à la présence du cavalier sur son dos. À condition bien sûr que le travail en longe soit réalisé dans le calme et dans une attitude juste chez le cheval.
Cette première partie de séance commence par un rappel des principes de base qu’il est important de connaître, ou toujours bon de rappeler, quelle que soit l’expérience du longeur.
La leçon de longe commence au pas. On s’aperçoit que même dans une allure lente, il n’est pas toujours facile de capter l’attention du cheval et de conserver une vitesse constante sur un tracé précis. Le cheval est facilement discret par ce qui se passe autour de lui. Il a tendance à changer de cadence et à ne pas rester sur le tracé qu’il convient pourtant de respecter avant tout. Une fois encore, on s’aperçoit que la majorité des problèmes viennent surtout de l’attitude du longeur qui n’est pas suffisamment attentif au comportement de son cheval. Il faut être disponible physiquement par une position adaptée, mais aussi mentalement, pour être capable de percevoir chaque petit changement d’attitude chez le cheval et savoir réagir en conséquence…

Durée de la vidéo du cours : 
4 min