Vous êtes ici

Séance préparatoire à l'obstacle avec un 5 ans

Mots-clés
REF HA138, dressage du jeune cheval, préparation du jeune cheval, transitions, régularité cadence, galop de qualité, amélioration de la position
Intermédiaire

Après la phase de travail en longe de Stunnymoon, une jeune jument de 5 ans de la Team Wow, Michel commence le travail monté. L’idée est de conserver les mêmes exigences en termes de tracé et de vitesse que lors du travail à pied. Le cheval doit aussi garder le même relâchement dans son encolure sans changer de cadence. Michel insiste sur la nécessité d’avoir des demandes courtes et immédiatement suivies d’une cession.
Au galop, Michel donne de l’importance à chaque foulée. Il s’attache à être en permanence dans une attitude qui lui permettrait d’aller franchir un obstacle à tout moment. C’est la clé d’une bonne préparation sur le plat. La position et le fonctionnement du cavalier, l’attitude et le niveau d’énergie du cheval doivent être adaptés à la préparation d’un saut réussi.
Il est notamment primordial de favoriser la bonne circulation de l’énergie sur toute la ligne du dessus du cheval. Le cavalier doit y être vraiment attentif d’autant plus qu’il monte un jeune cheval dont la musculature du dos reste encore à construire. Michel insiste justement sur l’intérêt d’avoir une position qui soulage le dos du cheval, notamment dans les transitions, les changements de pieds et toutes les situations où les contraintes sur la ligne du dessus sont importantes. Pour passer d’une allure à une autre, le cheval a besoin d’être libre de ses mouvements, comme il peut l’être lorsqu'il évolue en liberté. Si le cavalier écrase le dos du cheval par une position très en arrière avec les jambes en avant, c’est là que les réactions de défense peuvent apparaître. Le cheval va exprimer son malaise ou ses douleurs par des coups de tête, blocages, désobéissances, fouaillements de queue… Il est donc important d’être très attentif à notre attitude et aux messages que nous envoie les chevaux.
Michel galope sur un cercle assez court, ce qui demande des efforts pour un jeune cheval, mais pour autant, Domina garde les oreilles bien en avant, respire bien et n’est pas du tout perturbée par la difficulté de l’exercice. C’est possible grâce à l’attitude exemplaire de Michel : aucun point fixe dans les jambes, les bras et les mains. Il reste simplement en équilibre au-dessus du centre de gravité de sa jument, tout en surveillant son tracé et sa vitesse par de toutes petites indications.

Durée de la vidéo du cours : 
8 min 30