Sérénité du cavalier et qualité de saut chez le cheval | Horse Academy

Vous êtes ici

Sérénité du cavalier et qualité de saut chez le cheval

Mots-clés
HA134, contrôle mental à l'abord, mise en confiance à l'abord, calme à l'abord, améliorer ses abords, Préparation mentale du cavalier
Débutant

L’objectif de cette séance d’entraînement à l’obstacle est de rester en connexion avec le cheval par un travail sur le mental du cavalier. On cherche avant tout à éliminer la peur et les pensées qui polluent notre mental, nuisent au bon usage de nous-même, à nos actions et au final, à l’harmonie avec le cheval. Se libérer de la peur de mal faire, de la peur de la faute, de l’erreur de distance… Tout cela doit être balayé pour permettre à notre corps de fonctionner en souplesse et en accord avec la locomotion du cheval. Pour y parvenir, le cavalier doit avant tout être conscient de son état d’esprit : savoir à quel moment le doute et l’inquiétude s’installent : est-ce dans le tournant qui précède l’obstacle… Ou à 3 foulées de l’abord ?… Est-ce lorsque l’obstacle dépasse une certaine hauteur ?...
Lorsque nous sommes dans l’action, il est souvent difficile de détecter ce moment où notre comportement n’est plus vraiment en adéquation avec la réalité et nuit à la compréhension avec le cheval. Cette prise de conscience demande bien sûr un certain entraînement. Mais, lorsqu’au final le cavalier parvient à gérer ses états émotionnels en éliminant toutes les pensées inutiles qui parasitent la communication avec son cheval, les raideurs disparaissent et la décontraction physique peut s’installer. Le cheval peut alors se propulser et s’articuler en toute liberté sur ses sauts. Cette nouvelle leçon nous en apporte la preuve avec une belle démonstration de Dominique et sa jument Tara.
Les premiers sauts permettent de mettre en place les bons comportements pour mieux gérer l’envie de sauter de Tara. L’idée est d’obtenir un bon contrôle dans l’abord lointain de manière à pouvoir se relâcher dans la battue de départ et permettre au cheval de s’articuler le plus librement possible sur ses sauts. Pour y parvenir, Michel insiste sur la nécessité pour Dominique de rester présente mentalement à chaque foulée de galop. La cavalière doit donc se recentrer en permanence sur ses sensations physiques : sa position, le galop de son cheval, son tracé…

Durée de la vidéo du cours : 
10 min