Vous êtes ici

Optimisez la locomotion et les performances de votre cheval . Video 2

Mots-clés
REF HA156-1, locomotion du cheval, musculation du dos, musculation du cheval, dressage à pied, dressage cheval, ethologie, cours de dressage
Intermédiaire

La première vidéo vous a permis de comprendre la philosophie du travail de Julie Lavergne, notre consultante experte en locomotion et comportement du cheval. Dans cette deuxième vidéo, Julie va réaliser un diagnostic du comportement physique et mental d’un hongre de 8 ans. Après avoir recueilli l’avis de Dominique, sa cavalière, il s’agit maintenant d’observer le comportement du cheval à la longe. L’idée étant lui laisser un maximum d’autonomie pour étudier ses réactions en dehors de toute intervention du longeur ou du cavalier. Julie nous explique comment mener, cette phase d’observation et de diagnostic du comportement physique et mental du cheval. Cette démarche devrait être faite au quotidien, car c’est ce qui va permettre de mieux orienter le travail et ainsi de bonifier le fonctionnement mental et physique du cheval. Cette observation est aussi importante après un concours pour obtenir une vision claire sur la façon dont le cheval a supporté les efforts. Si on ne réalise jamais ce travail d’observation, le cavalier ne dispose pas d’éléments de comparaison.

Pour effectuer ce diagnostic, Julie s’appuie sur ce qu’elle appelle « les observables », c’est-à-dire des critères cohérents avec la locomotion du cheval. Tous les cavaliers, quel que soit leur niveau, peuvent apprendre à faire ce travail pour obtenir des indications sur le fonctionnement du cheval. Ces observables peuvent se classer en 4 catégories : la connexion, la Cadence, l’Attitude et l’Amplitude. D’où l’appellation « 2C2A » de sa méthode.

Pour cette leçon, elle effectue la démonstration avec le cheval de Dominique. À l’issue du diagnostic, on s’aperçoit que le cheval possède un bon pas, mais au trot, il manque d’engagement et reste figé dans son dos. À galop, l’engagement est bon, mais l’équilibre n’est pas optimal et il ne tient pas le galop. Le cheval semble trop en attente de l’intervention du longeur ou du cavalier. L’objectif du travail va donc consister à lui faire comprendre comment il doit fonctionner pour mieux se tenir et garder sa cadence sans être en attente des actions du cavalier…

Durée de la vidéo du cours : 
9 min